Le mot de l'ancien Président - André Civray (présidence de 1994 à 2015)

Je me devais de prendre la plume car il y a 14 ans sortait le N°1 de la revue Union National Leucémie Espoir. La revue 2008 porte le n°15 et c’est le 4ème de la Fédération Leucémie Espoir qui a vu le jour en 2005.

Un long et beau parcours ensemble fait de joie et de peine.

Notre but sera toujours l’aide aux malades et à leurs familles et je souhaite encore plus de solidarité afin d’aider davantage les familles touchées par une maladie du sang.

Je regrette vivement que certaines associations aient quitté la Fédération, n’ayant pas compris ses buts :

venir en aide aux malades dans toute la France.

Malgré tout la Fédération grandit de jour en jour, de nouvelles associations la rejoignent. Un travail important est réalisé par cette grande équipe de bénévoles que je remercie vivement car il n’est pas toujours facile d’être bénévole au service des autres.

La recherche avance, les résultats sont là pour nous le prouver : il y a 25 ans, 15 enfants sur 100 guérissaient, aujourd’hui ce sont 85 enfants sur 100 qui guérissent. Mais les chercheurs ont encore du travail, c’est pourquoi la Fédération a réfléchi à un grand projet avec la participation sur trois ans du « Léo Club Paris Zénith ». Nous allons faire grandir le laboratoire du Professeur Berthou à Brest afin que les chercheurs aient les aides nécessaires pour avancer et soigner les maladies du sang. L’union fait la force, ne l’oublions pas.

La Fédération a réalisé un DVD pour informer les familles et témoigner sur ses réalisations, il est disponible au siège social.

Le dossier de Reconnaissance d’Utilité Publique a été transmis au Conseil d’Etat le 18 juin 2008. Nous n’avons pas de réponse à ce jour mais nous espérons obtenir cette reconnaissance tant attendue et bien méritée par tous les bénévoles qui donnent de leur temps depuis tant d’années.

Je terminerai par un grand merci à tous les Présidents Leucémie Espoir qui m’ont fait confiance et qui sont toujours à mes côtés, aux nombreux bénévoles et aux organismes partenaires qui nous aident sans relâche.

Ensemble, partageons l’espoir avec ceux qui souffrent.

André CIVRAY
Président de la Fédération Leucémie Espoir de 1994 à 2015


Présentation d'André Civray - Président de 1994 à 2015

André CIVRAY
37, rue Paul Valéry,
29000 Quimper
FRANCE
Domicile : 02 98 95 53 71
Portable : 06 08 61 43 90
Fax. : 02 98 95 53 71

On m’a chargé de présenter André CIVRAY, je crois que c’est une démarche superflue.

Mais parler d’André cela je le peux et le ferai facilement et avec plaisir certainement pas pour justifier la distinction qu’il va recevoir mais seulement pour vous rappeler, s’il en est besoin, les grands moments de sa vie au service de son prochain.

C’est en 1980 que j’ai connu André et de cette rencontre, il pourra s’il le veut vous raconter un souvenir assez cocasse.

D’André, avant notre rencontre, je ne sais que peu de chose, mais je sais qu’il avait déjà choisi le dévouement comme ligne de conduite en s’engageant dans les Sapeurs-Pompiers de Paris, c’est déjà un label de courage, de droiture, de dévouement, de service, leur devise est "Sauver ou Périr". Tout un programme...

La retraite de Sapeur-Pompier arrive et il rentre à la défense nationale à Biscarrosse. Lui cet homme des Deux-Sèvres a du mal à faire pencher son coeur au Sud ou au Nord et les aléas de la vie l’amènent au Nord, à Quimper (mais pour rééquilibrer les choses, certains membres très proches de sa famille ont opté pour le Sud). Donc en 1980, André arrive à Quimper et en tant qu’arbitre de tir à l’arc, c’est à moi qu’il a malheureusement affaire. Là aussi, ce sport est une école de droiture et de respect. Etre Arbitre est une chose mais ce n’est pas assez pour André, il se met encore au service de la communauté et il prend en main la Compagnie de Quimper et la monte au plus haut niveau régional et même national aux dépens de celle de Brest... Il le fait en tant que Président mais aussi en tant quhomme de coeur qui sait polariser les bonnes volontés.

Malheureusement c’est à peine implanté en Bretagne que le malheur s’abat sur ce couple et leur petite Céline est confrontée à cette terrible maladie : la leucémie. Annick et André animés par une force de caractère et aidés par une foi inébranlable se battent jusqu’à l’issue fatale, Céline s’en va...

Au lieu de baisser les bras, de s’enfermer dans leur douleur. Ils décident ensemble, de réagir, de prendre en main leur détresse, de la remodeler et d’en faire une véritable arme pour aider ceux qui comme eux connaissent malheureusement les mêmes épreuves.

En 1987, ils décident avec quelques fidèles qui sont encore aujourd’hui autour d’André, de créer l’Association Céline et Stéphane. Ils en sont encore, l’âme et l’énergie de notre association. Sans relâche depuis ce temps, André, Annick et leurs amis vont au secours des autres, les écoutant, les aidant et les réconfortant.

Créer une association c’est relativement facile mais la faire vivre, la faire progresser, il a fallu le charisme dAndré pour mobiliser les bonnes volontés, c’est un maître en la matière.

Vous relater toutes ses actions serait trop long et j’en oublierai sûrement, certes comme il le dit souvent et modestement l’A.C.S. ce n’est pas lui mais l’A.C.S. sans lui ne serait pas la même chose, c’est notre exemple, notre phare.

Mais André n’en reste pas là et non content d’oeuvrer dans le Finistère, il prend son bâton de pélerin ou plutôt le volant de sa voiture et part à travers la France pour créer partout des Associations du même type que l’A.C.S., la dernière vient d’être mise en place dans les Yvelines.

La Fédération Leucémie Espoir vit et progresse, certes grâce à de nombreux bénévoles mais avec un seul dénominateur commun : André.

Je ne pourrai certainement pas vous énumérer les heures qu’il passe pour l’ Association aussi bien pour récupérer de l’argent pour aider les familles, aider les malades, contacter les élus, les médias pour qu’enfin nous puissions avoir nos allogreffes à Brest et aussi les soirées passées au téléphone pour réconforter et tout cela avec le soutien d’Annick qui est là près de lui comme un pilier inébranlable.

Voilà pour André nous avons voulu que ce dévouement sans limite et bien souvent obscur, soit récompensé au grand jour par la remise de cette distinction.

Que ta modestie n’en souffre pas André, tu l’as bien mérité.

Merci André. Annick.

Yvon Hadot

 

Les démarches

Historique de la démande de reconnaissance d’utilité publique

10 avril 1999

L’assemblée générale de l’Union Nationale Leucémie Espoir se prononce, à l’unanimité pour engager l’U.N.L.E. dans une démarche de reconnaissance d’utilité publique.

A l’unanimité, elle nomme un charge de mission – M. Pierre PAVEC, membre de l’association « Céline et Stéphane » pour s’occuper de ce dossier. L’assemblée générale, en nommant m. PAVEC chargé de mission, le fait membre du bureau de l’U.N.L.E.

12 juin 1999

L’assemblée générale de l’U.N.L.E. se prononce à l’unanimité pour l’approbation de nouveaux statuts et règlement intérieur élaboré par M. PAVEC en accord avec le bureau et conformité avec les exigences du dossier de reconnaissance d’utilité publique.

15 novembre 1999

Après collecte des renseignements et élaboration des documents de synthèse, un premier dossier est adressé au ministère de l’intérieur en trois exemplaires.

6 décembre 1999

Le ministère de l’intérieur accuse réception du dossier expédié le 15 novembre 1999. Il nous fait savoir que notre demande vient d’être adressée, pour avis, au ministre de l’emploi et de la solidarité.

21 avril 2000

Le ministère de l’intérieur nous fait savoir que le ministre de l’emploi et de la solidarité « estime qu’au regard du caractère relativement limité de l’implantation géographique de notre association, et compte tenu de l’insuffisance de garanties en termes de gestion financière et administrative, la reconnaissance d’utilité publique n’apparait pas opportune ». Ces points sont détaillés dans le courrier.

7 septembre 2000

La collecte des renseignements auprès des associations adhérentes de l’U.N.L.E. prenant des délais plus importants que prévus, nous adressons un courrier au ministère de l’intérieur pour le prévenir de ce retard.

20 mars 2001

Nous adressons au ministère de l’intérieur un dossier répondant point par point aux questions posées par le ministère de l’emploi et de la solidarité. Ce dossier, comportant 7 pages détaille les chapitres suivants :

Implantation géographique et diffusion des aides sur la totalité de la France.Participation d’enfants malades, issus de divers hôpitaux, à des croisières.Collaboration avec les divers hôpitaux publics.Collaboration avec les associations de dons du sang ou de dons d’organes.Dons de matériel pour les service hématologiques ou pédiatriques de différents hôpitaux.Dons de matériel aux hôpitaux pour un meilleur confort des malades.Aides diverses aux malades et aux familles de malades sur l’ensemble du territoire.Mise à disposition gratuite d’appartements de convalescence.Renseignements financiers complémentaires.

12 avril 2001

A la suite de la réception de notre dossier complémentaire du 20 mars, le ministère de l’intérieur nous demande de nouveaux renseignements concernant cette fois le contenu de nos statuts, les résultats financiers 1999 et 2000, et l’origine des subventions reçues.


28 novembre 2001

Nous répondons au ministère de l’intérieur sur tous les points soulevés dans son courrier du 12 avril 2001.


10 octobre 2002

Nous adressons un courrier au ministère pour savoir où en est notre dossier.


28 mars 2003

Nous adressons un nouveau courrier au ministère pour connaitre le suivi de notre dossier.


10 avril 2003

Courrier du ministère de l’intérieur concernant une modification aux statuts et réclamant les comptes 2001 et 2002.


18 octobre 2003

Réponse au courrier du ministère en date du 10 avril 2003 auquel est joint une lettre du commissaire aux comptes de l’U.N.L.E.


12 mai 2004

Le ministère demande que l’U.N.L.E. devienne une fédération.


21 mai 2005

Suite à la demande faite par le ministère de l’intérieur, l’assemblée générale extraordinaire de l’U.N.L.E. décide, à l’unanimité de changer le nom de l’Union Nationale Leucémie Espoir en Fédération Leucémie Espoir (F.L.E.)

Elle modifie également les articles 3, 5 et 8 des statuts. Ces dernières modifications ne seront applicables qu’en cas de reconnaissance d’utilité publique.


30 novembre 2005

L’expert comptable de la fédération adresse au ministère de l’intérieur les pièces suivantes :

Bilan de compte de résultat 2004.Détail des subventions reçues.Récapitulation des résultats des associations adhérentes.Compte rendu de l’assemblée générale extraordinaire du 21 mai 2005.Statuts modifiés le 21 mai 2005.


3 janvier 2006

Réexpédition du dossier adressé au ministère le 30 novembre 2005 (dossier égaré ?).


11 avril 2006

Réponse du ministère qui réclame encore des renseignements complémenaires.


10 mai 2006

Entrevue au ministère de l’intérieur entre le Président, André CIVRAY, le Secrétaire, Pierre PAVEC et M. Xavier PENEAU, chef de service à la sous-direction des affaires politiques et de la vie associative, en présence de Mme Marcelle RAMONET, députée du Finistère. M. PENEAU nous assure qu’il va s’occuper du suivi de notre dossier.


18 juillet 2006

Courrier du ministère, à la suite d’une lettre adressée par M. Alain GERARD, sénateur-maire de QUIMPER. Ce courrier énumère une nouvelle liste de renseignements.


24 novembre 2006

Nous adressons un dossier complémentaire à la suite de l’entrevue du 10 mai 2006 et du courrier du 18 juillet 2006. Copie à M. PENEAU et à Mme RAMONET.


20 février 2007

Lettre à M. PENEAU pour lui demander des nouvelles de notre dossier. Le même jour, Mme RAMONET écrit au ministère pour la même raison.


3 juillet 2007

Nouveau courrier à M. PENEAU au sujet de nos lettres du 24 novembre 2006 et du 20 février 2007.


16 août 2007

Message Internet de Mme WENNER-AUBRY, du ministère de l’intérieur, nous demandant les copies de nos courriers du 24 novembre 2006 et du 20 février 2007 qui ne figurent pas dans leur dossier.


18 septembre 2007

Courrier au ministère, à l’attention de Mme WENNER-AUBRY, auquel sont jointes les pièces suivantes :

Copie des courriers demandés.Copie du courrier du 30 novembre 2005, accompagné des pièces jointes.


20 juin 2008

Courrier du ministère nous informant que l’instruction de notre demande est achevée et que le dossier accompagné d’un projet de décret a été transmis au Conseil d’Etat pour avis le 18 juin 2008.

NOUS ESPERONS QUE L’AVIS EMIS ARRIVERA AVANT L’IMPRESSION DU JOURNAL


Fait le 16 juillet 2008 (Pierre PAVEC).

La Fédération Leucémie Espoir a été reconnue d'Utilité Publique par décret du Premier Ministre le 13 octobre 2008.