Ils témoignent

Les mots du coeur

 

Nous sommes heureux de donner la parole à tous ceux qui témoignent de leur combat au quotidien amis aussi et surtout de leur espoir.

 

  • Sophie  : « Une petite histoire en forme de trèfle à 4 feuilles »

    « Parce qu’au-delà de la maladie, il y a le bonheur de vivre, l’espoir. Et parce qu’aujourd’hui, nous n’avons pas envie de parler, de ce qu’endurent nos enfants, mais de ce qu’ils n’endurent pas. Parce qu’oublier, mettre de côté les moments du quotidien parfois difficiles, voir que sur ce long chemin, il y a des rencontres qui resteront gravées au fer blanc dans nos consciences, nos âmes et nos coeurs, est notre moteur et l’a toujours été depuis plus de 3 ans maintenant. »
    Témoignage de SOPHIE

 

  • Sulyvan : « Les études et le sport malgré tout »

    « Je m’appelle Sulyvan, quand tout a commencé, tout allait très bien dans ma vie. J’avais 19 ans une vie paisible alliant les cours et le sport. je suivais un BTS technico-commercial et je pratiquais me basket-ball en salle. Mais j’étais loin de m’imaginer ce qui allait m’arriver… »
    Témoignage de SULYVAN 

 

  • Luc : « La vie peut être belle dans l’épreuve, entouré de sa famille, de ses potes et de bénévoles du milieu associatif3
    « Mon histoire est à la fois banale et intense. L’association Leucémie espoir 56 m’a tellement apportée pendant mon hospitalisation que j’ai promis de l’aider par tous les moyens, en partageant à sa demande ce témoignage. »
    Témoignage de LUC

 

  •  Rémy :  « Heureux d’être en vie et en bonne santé »
    « Trois ans après ma greffe de moelle osseuse, je sais que je suis plus fragile qu’avant et je me fatigue assez rapidement mais, objectivement, je ne me sens plus du tout malade. Maintenant, j’ai repris mon travail à temps plein et, alors que ma vie avait été mise entre parenthèses pendant ces longs mois, ma femme et moi avons à nouveau des projets (…) c’est peut-être cela le signe de la guérison, car au-delà d’une rémission physiologique, la guérison mentale est indispensable. »
    Témoignage de Remy